Importance de la pêche récifale

Poisson salé en train de sécher sur la plage de Gouave, l'une des communautés de pêcheurs de la Grenade. Photo © Marjo Aho

La pêche maritime est une source cruciale de nourriture et de revenu pour les populations du monde entier. Environ un milliard de personnes, dont beaucoup vivent dans des pays en développement, utilisent le poisson comme principale source de protéines animales. ref

Les récifs coralliens servent d'habitat pour de nombreux poissons, crustacés et autres invertébrés importants qui sont ciblés pour la pêche. Aux États-Unis, environ la moitié de toutes les pêcheries gérées par le gouvernement fédéral, tant commerciales que récréatives, dépendent des récifs coralliens et des habitats connexes, tels que les herbiers et les mangroves, pendant une partie de leur cycle de vie.

Pêcheur sur le récif en face de la forêt d'Yela sur l'île de Kosrae, en Micronésie. Photo © Nick Hall

Pêcheur sur le récif en face de la forêt d'Yela sur l'île de Kosrae, en Micronésie. Photo © Nick Hall

Les recherches indiquent que les pêcheries de récifs coralliens rapportent des milliards de dollars aux économies de nombreux pays du monde. ref Les pêcheries de récifs coralliens représentent un milliard de dollars par an dans le monde, ref et plus de 100 millions de dollars par an aux États-Unis. ref

Les pêcheries de récifs coralliens fournissent:

  • revenu, nourriture et loisirs,
  • importance culturelle et spirituelle importante,
  • fonctions écologiques importantes pour les récifs coralliens (par exemple, herbivorie), soutenir la santé des récifs,
  • un important filet de sécurité sociale pour les personnes lorsque d’autres sources d’emploi ne sont pas disponibles.

Il est essentiel de communiquer à parties prenantes pourquoi les pêcheries de récifs coralliens sont précieuses et ont besoin de gestion. Les informations ci-dessous mettent en évidence certains des avantages de la pêche dans les récifs coralliens.

Avantages du poisson de récif de corail

Poisson de récif exposé dans l'un des étals du marché aux poissons de Kolonia, la capitale, Pohnpei. Photo © Nick Hall

Poisson de récif exposé dans l'un des étals du marché aux poissons de Kolonia, la capitale, Pohnpei. Photo © Nick Hall

Les pêcheries de récifs coralliens représentent un milliard de dollars par an dans le monde. ref

La pêche dans les récifs en Asie du Sud-Est génère un milliard de dollars par an, ref et dans les Caraïbes millions de dollars 395 par an. ref

Aux États-Unis, la pêche commerciale et récréative dans les récifs coralliens est évaluée à plus de X millions de dollars par an. ref Aux États-Unis, environ la moitié des pêcheries gérées par le gouvernement fédéral dépendent des récifs coralliens et des habitats connexes pendant une partie de leur cycle de vie.

La langouste est la principale pêcherie des pays du 24 dans les Caraïbes et contribue de manière significative aux revenus d’exportation de la région. ref

Les exportations associées aux récifs sont évaluées à plus de 1% des exportations totales dans les pays et territoires 21 et à plus de 15% des exportations totales dans six autres pays. ref

Un panier tressé contient la prise du jour. Photo © Tim Calver

Un panier tressé contient la prise du jour. Photo © Tim Calver

Plus d'un milliard de personnes bénéficient directement des ressources des récifs coralliens pour se nourrir et constituent une source de revenus grâce aux activités liées à la pêche et au tourisme. ref On estime que les pêcheries de récifs coralliens fournissent plus de la moitié des protéines consommées par les habitants des régions tropicales côtières. Ils constituent également une source importante d'autres nutriments, tels que les vitamines A, B et D, le calcium, le fer et l'iode. ref Un récif sain et bien géré peut produire entre 0.2 et 40 tonnes de fruits de mer par km2 par an, avec une moyenne d’environ 5 tonnes de fruits de mer par km2 par an. ref Cela se traduit par un rendement annuel de 1.42 millions de tonnes de fruits de mer provenant de récifs coralliens dans le monde. Dans tous les pays et territoires récifaux, les gens consomment en moyenne 29 kg de poissons et de fruits de mer chaque année. ref La consommation mondiale de poisson de récif est la plus élevée aux Maldives (180 kg / personne), où elle fournit 77% de protéines animales alimentaires. Les neuf autres des dix principaux consommateurs sont les pays et territoires insulaires du Pacifique, une région où la consommation moyenne (57 kg / personne) est près de deux fois supérieure à la moyenne mondiale. ref Ces estimations tiennent compte de la consommation de poisson de la population touristique visitant les États insulaires.

Les récifs peuvent fournir des moyens de subsistance et des ressources dont dépendent de nombreuses communautés. La communauté Kia construit des maisons directement sur leur récif aux Îles Salomon en raison du manque de terres plates et côtières. Photo © Djuna Iveriegh

Les récifs peuvent fournir des moyens de subsistance et des ressources dont dépendent de nombreuses communautés. La communauté Kia construit des maisons directement sur leur récif aux Îles Salomon en raison du manque de terres plates et côtières. Photo © Djuna Iveriegh

Le Triangle de coraux compte environ un million de 15 de petits pêcheurs, hommes et femmes de plein droit, hommes et femmes saisonniers. ref

On estime que le nombre de pêcheurs de récif en Indonésie, aux Philippines, en Inde, au Vietnam et en Chine se situe entre 100,000 et plus de 1 millions par pays. ref

Environ 300,000 est employé dans le secteur de la pêche dans les Caraïbes. ref

Les pêcheries récifales sont principalement à petite échelle et artisanaleet beaucoup sont des systèmes à accès ouvert avec des coûts d'entrée relativement bas, ce qui les rend particulièrement attrayants pour les pauvres et les migrants. ref

La plus grande implication relative dans la pêche dans les récifs (40% de la population) est rapportée en Nouvelle-Calédonie. Les îles Turques et Caïques, les Maldives et la Dominique comptent également parmi les pays qui comptent une proportion importante de pêcheurs de récifs (5 – 7% de la population). ref