Résilience sociale

Fermes d'algues de Mulutseribu, Indonésie. Photo © Kevin Arnold

La résilience sociale est définie comme la capacité d'une communauté humaine à faire face à des stress tels que le changement social, politique, environnemental ou économique, et à s'y adapter. ref Parce que les humains peuvent anticiper et se préparer aux conditions futures, les gestionnaires doivent envisager de travailler avec les communautés dépendantes des récifs pour comprendre leur vulnérabilité aux changements de l'état des récifs et soutenir les efforts d'adaptation. Les personnes en bonne santé et prospères ont plus d'options à leur disposition et sont donc davantage en mesure de s'assurer que leurs activités favorisent la résilience des écosystèmes plutôt que leur érodent. Les programmes de gestion qui valorisent la durabilité des communautés côtières ont également plus de chances de bénéficier d'un soutien renforcé des communautés, d'une réduction des coûts de transaction et d'une conformité accrue. En bref, les gestionnaires de récifs coralliens qui investissent dans la résilience sociale par le biais de adaptation fondée sur l'écosystème sont plus susceptibles d'atteindre leurs objectifs de conservation à long terme. ref

Résilience sociale dans les aires marines protégées (AMP) de Madagascar

En utilisant des données de suivi socio-économique, Cinner et al. (2009) ont examiné les aspects de la résilience sociale à l'échelle du système socio-écologique dans une AMP regroupant plusieurs communautés. Ils ont rassemblé des informations à l'aide d'enquêtes auprès des ménages et d'entretiens avec des informateurs clés et des leaders communautaires. Plusieurs aspects de la résilience sociale au niveau local dans les AMP de Madagascar sont apparus plutôt souhaitables. La flexibilité des stratégies de subsistance et des institutions officielles régissant les ressources marines sous la forme de tabous ressources-habitats semblait offrir une certaine capacité de gestion adaptative des ressources marines. La participation aux organisations communautaires et à la prise de décision était élevée par rapport aux autres pays de la région.

Pêcheurs malgaches, Andavadoaka. Crédit photo: Ida Vincent

Pêcheurs malgaches, Andavadoaka. Crédit photo: Ida Vincent

Plusieurs faiblesses apparentes dans l'organisation sociale, si elles sont corrigées, pourraient contribuer à déplacer le système socio-écologique des sites vers une configuration plus souhaitable. Les ménages et les communautés manquaient d’actifs. Le faible retour d'informations scientifiques aux communautés était un facteur clé contribuant à la faiblesse de la confiance entre le personnel du parc et les communautés. Le faible niveau d’éducation formelle a empêché à la fois la reconnaissance des mécanismes qui affectent les ressources marines et la perception des moyens d’améliorer l’état de ces ressources. Les liens entre les institutions locales et les grandes institutions étaient également médiocres.

Comprendre la vulnérabilité sociale et la résilience

La vulnérabilité sociale et la résilience sont des concepts liés qui sont importants pour la gestion des récifs coralliens. La vulnérabilité sociale est une mesure de la capacité de résister aux chocs et aux contraintes de moyens de subsistance ou de bien-être. On considère généralement que la vulnérabilité comprend trois composantes: l'exposition, la sensibilité et la capacité d'adaptation. ref L'exposition et la sensibilité déterminent l'impact potentiel d'un système, tandis que la capacité d'adaptation modère l'impact potentiel pour déterminer la vulnérabilité totale. La résilience peut être caractérisée comme les composants de la vulnérabilité ref qui déterminent comment un système gère son exposition au changement. En d'autres termes, la résilience est une combinaison de sensibilité et de capacité d'adaptation. La résilience et la vulnérabilité sont souvent considérées comme des opposés, ce qui est vrai pour tout scénario d'exposition particulier. Cependant, la résilience est mieux perçue comme les propriétés du système qui déterminent sa capacité à faire face à l'exposition, et la vulnérabilité est le résultat pour un système avec une résilience particulière s'il est exposé à une exposition spécifique.

Exposition

Les communautés et les industries dépendantes des récifs sont affectées par les changements dans les écosystèmes des récifs coralliens. Le type et l'ampleur des changements varient dans l'espace et dans le temps, ce qui signifie que différentes communautés et différents secteurs seront exposés à des modifications de l'écosystème. La quantité d'exposition détermine la quantité de résilience requise pour parvenir à une réduction de la vulnérabilité. Les gestionnaires et les chercheurs en matière de récifs coralliens constituent une source importante d’informations sur les changements prévus dans les écosystèmes récifaux et peuvent contribuer de manière décisive aux efforts d’évaluation de la vulnérabilité. Pour les pêcheurs, l'exposition peut prendre la forme d'une réduction du stock d'espèces ciblées, tandis que pour une entreprise du secteur du tourisme, il peut aussi s'agir d'une perte esthétique des récifs coralliens sur des sites touristiques clés.

Sensibilité au changement

Les communautés et les individus qui dépendent davantage des biens et services fournis par les récifs sont plus sensibles au changement de l'état de l'écosystème. Une compréhension de la dépendance fournit une indication de la sensibilité du système social, qui, lorsqu'elle est combinée à une connaissance de l'exposition (changements prévus dans l'état / la disponibilité des ressources), peut aider les gestionnaires à évaluer les impacts potentiels. Les personnes peuvent être dépendantes des récifs coralliens pour des raisons sociales (attachement à un lieu, identité professionnelle, situation familiale, employabilité, étendue et qualité des réseaux), économiques (revenu, taille et approche des entreprises) et environnementales (utilisation des ressources). , spécialisation, valeurs, attitudes, perceptions et compréhension des menaces).

Impact potentiel

Les impacts potentiels décrivent la vulnérabilité d'un système en l'absence d'adaptation. Par exemple, l'impact potentiel sur une pêcherie de la réduction prévue des stocks des espèces ciblées pourrait être un effondrement économique complet si les entreprises ne s'adaptent pas.

Capacité d'adaptation

La capacité d'adaptation est liée à la capacité des personnes à convertir des ressources (financières, naturelles, humaines, sociales ou physiques) pour s'adapter à un scénario d'exposition en raison de leur sensibilité au changement (c'est-à-dire de leur dépendance à l'égard des ressources). Pour les pêcheurs, cela pourrait se traduire par leur capacité à investir dans des engins de pêche alternatifs, à acquérir de nouvelles compétences par l'apprentissage et à former une coopérative pour diversifier la composition des prises et augmenter les rendements afin de compenser la réduction des stocks d'espèces cibles. Les attributs clés associés à la capacité d'adaptation sont les suivants: ref

  • Capacité à gérer les risques et les incertitudes
  • Possession de compétences pour la stratégie, la planification, l'expérimentation, l'apprentissage et la réorganisation
  • Tampons pour absorber le changement
  • Intérêt pour le changement

Composantes de la vulnérabilité sociale et exemples de caractéristiques pouvant influer sur l'exposition, la sensibilité et la capacité d'adaptation des systèmes sociaux dépendant des récifs. Adapté de Wongbusarakum et Loper 2011.