Gestionnaires en action

Dans un monde en mutation rapide, la capacité des récifs coralliens à réagir, à se rétablir et à s'adapter aux défis futurs est essentielle pour les écosystèmes marins et les communautés dépendantes des récifs à travers le monde. Pour ce faire, le réseau a aidé plus de gestionnaires de récifs coralliens 1,250 de pays et territoires 66 à participer à des formations en personne et à des échanges de connaissances afin d'acquérir de l'expérience dans l'évaluation de la résilience de leurs récifs et de bénéficier d'un mentorat expert sur la manière d'intégrer les concepts de résilience dans leurs communautés. projets.

Pleins feux sur les gestionnaires
Pleins feux sur les gestionnaires
Pleins feux sur les gestionnaires
Pleins feux sur les gestionnaires

Le réseau a octroyé des subventions de démarrage aux participants à 50 afin d’accélérer la mise en œuvre des projets développés au cours des formations Reil Resilience. À ce jour, plus de $ 95,000 ont été alloués à des projets sur le terrain dans le monde entier pour soutenir la gestion et la protection efficaces des récifs coralliens. Pour ce faire, nous aidons les gestionnaires à réaliser des projets qui:

  • Développer les compétences des professionnels des récifs coralliens
  • S'engager avec les communautés locales
  • Mener des recherches pour informer la direction
  • Mettre en œuvre des plans et des stratégies de gestion

Pour en savoir plus sur les projets de financement de démarrage, lisez les exemples de réussite des membres du réseau ci-dessous.

Renforcement des compétences des professionnels des récifs coralliens

Ces projets fournissent des informations, des outils et des stratégies pour améliorer les compétences des professionnels travaillant dans la conservation des récifs coralliens et leur permettre d'intégrer les concepts de résilience dans la gestion locale et de renforcer la capacité d'adaptation des systèmes de récifs coralliens.

Darla White explique comment elle a utilisé les outils et les ressources du cours de formation de formateurs Reef Resilience pour soutenir son projet de financement de démarrage.

Pleins feux sur les gestionnaires

Faites connaissance avec Darla White, responsable des récifs coralliens à la division des ressources aquatiques DLNR à Hawaii, Maui. Elle a participé à l'atelier de formation de formateurs organisé par 2011 dans les îles du Pacifique pour se familiariser avec la gestion de la résilience des récifs coralliens et développer ses compétences en matière d'animation d'ateliers. Après les ateliers TOT, Darla et son partenaire, Eric Conklin, ont reçu une subvention de démarrage pour organiser des ateliers 5 sur la résilience des récifs dans les îles hawaïennes, à l'intention des responsables marins de l'État 63, des gestionnaires des ressources marines communautaires et des scientifiques. Grâce à ces formations, ils ont apporté de nouvelles connaissances scientifiques et stratégies aux principales agences impliquées dans la gestion des récifs coralliens (NOAA, Division des écosystèmes des récifs coralliens, Division des ressources aquatiques d'Hawaï) et à plusieurs organisations de gestion communautaire sur les îles 4. Leurs formations étendues ont permis aux principales parties prenantes d’en savoir plus sur la résilience des récifs et son application dans les plans de gestion, et ont ainsi permis d’aligner les objectifs de gestion de l’État et de la communauté à l’avenir.

Engagement communautaire

Ces projets permettent aux membres de la communauté, aux parties prenantes et aux utilisateurs des ressources de jouer un rôle plus actif dans la préservation des récifs coralliens et des services qu’ils fournissent, et encouragent les groupes à participer à des projets qui améliorent la résilience des récifs.

Écoutez le podcast ci-dessous pour entendre Yashika Nand partager les points saillants de son projet de financement d'amorçage et ce qui l'a inspirée à étudier la maladie des coraux.

Steven Johnson à Yap, en Micronésie, mène des recherches.

Pleins feux sur les gestionnaires

Steven Johnson travaille pour la Division de la qualité de l'environnement du Commonwealth des Mariannes du Nord (CNMI). Dans 2011, il a participé à l'atelier de formation de formateurs pour les îles du Pacifique. Après cette formation, le réseau a octroyé une subvention de financement de démarrage à Steven, qui a collaboré avec Steve McKagan, biologiste des pêches à la NOAA, pour diriger une formation à Saipan pour les membres de la communauté 59. Leur formation a familiarisé les participants avec les concepts clés du changement climatique, du blanchissement des coraux et de la résilience, et leur a appris à mener des enquêtes de surveillance des récifs coralliens, ce qui a permis d'accroître la participation du public aux programmes de surveillance du blanchissement à Saipan. Lors d'un événement de blanchiment 2013, le public a signalé de plus nombreux cas de blanchissement corallien résultant de la participation aux formations. En outre, alors qu'il travaillait à incorporer les principes de résilience dans son travail, Steven a noué des liens avec le Dr Jeffrey Maynard et mené des recherches sur le terrain en vue de la publication d'une publication sur les évaluations de la résilience dans une grande revue.

Recherche pour informer la gestion

Ces projets surveillent l’état et les tendances des systèmes de récifs coralliens au moyen de programmes de surveillance et d’évaluations permettant d’éclairer au mieux les décisions futures en matière de gestion.

Participants de l'atelier de Faly à Madagascar. Photo @ WCS

Pleins feux sur les gestionnaires

Rencontrez Bemahafaly (Faly) Randriamanantsoa. Après avoir suivi une formation Reef Resilience en Tanzanie, il a reconnu la nécessité d'intégrer les principes de résilience dans les plans de gestion existants à Madagascar. Avec l'aide d'une subvention de démarrage du réseau, Faly a réuni des responsables de 26, des pêcheurs, des opérateurs touristiques et d'autres parties prenantes de 2013 pour une formation sur la résilience des récifs, le blanchissement des coraux et la manière dont les responsables peuvent réduire les impacts sur les écosystèmes coralliens.

En conséquence, le groupe a commencé à incorporer les principes et activités de résilience dans cinq plans de gestion pour les parcs marins de Madagascar. Bemahafaly a déclaré: «Chaque année, ils effectuent une surveillance et, étape par étape, ils acceptent d'incorporer des paramètres de résilience supplémentaires.» La formation a considérablement amélioré les relations entre les gestionnaires. «Avant la formation», explique Faly, «ils n’ont pas dialogué. Après la formation, nous avons des liens. Depuis novembre 2013, ils continuent encore jusqu’à présent avec la communication et l’interconnexion. ”

En se réunissant, les participants ont trouvé un tel intérêt de constituer un comité officiel chargé de surveiller le blanchiment. Les membres de la communauté locale qui ont participé à la formation continuent de surveiller les récifs à la recherche d’événements de blanchiment au cours de la saison estivale annuelle. Le groupe a même créé une page Facebook pour partager des informations entre différents sites. Lorsque des impacts se produisent, du blanchissement à la pêche destructive ou illégale, ils le communiquent sur Facebook et travaillent ensemble pour évaluer et traiter les impacts.

Mise en œuvre de plans et de stratégies de gestion

Ces projets se concentrent sur la planification de gestion et les stratégies visant à réduire les impacts des facteurs de stress locaux et mondiaux et à améliorer la résilience des récifs - par exemple, élaborer des plans d’intervention pour le blanchissement des coraux, un système d’alerte des maladies des coraux et des plans de gestion des espèces envahissantes.

Yashika Nand présente aux participants pendant l'atelier sur la résilience des récifs aux Fidji.

interview

Projet de financement d'amorçage et maladie du corail

Pleins feux sur les gestionnaires

Faites connaissance avec Yashika Nand, spécialiste des sciences de la mer pour le projet Fidji de la Wildlife Conservation Society. Elle est devenue membre du réseau Reef Resilience Network de 2011 après avoir été nommée par son équipe pour participer à un cours de formation des formateurs Reef Resilience Training (TOT) afin de soutenir leur travail sur le réseau des zones marines gérées localement aux Fidji (FLMMA). Au cours de la formation, Yashika a suivi une formation sur la conception de réseau résilient des AMP, la maladie des coraux, et a travaillé avec des experts pour créer un cadre pour un plan d’intervention de blanchiment pouvant être adapté à la plupart des communautés.

Après le cours TOT, Yashika et son équipe ont animé un atelier consacré à la résilience des récifs aux Fidji, organisé par 2, destiné aux partenaires FLMMA et aux représentants de la communauté, afin de leur présenter les principes de résilience et les maladies coralliennes, de former les gestionnaires à la gestion adaptative et d'élaborer des plans de lutte contre le blanchiment spécifiques au site. Au cours de l'atelier, elle a utilisé les informations sur la maladie du corail tirées du cours TOT pour présenter les partenaires de la FLMMA et les représentants de la communauté à la maladie du corail. C'est au cours de cette présentation que les partenaires de la FLMMA et les représentants de la communauté ont reconnu que la maladie des coraux affectait leurs récifs, suscitant l'inquiétude et l'intérêt d'en savoir plus sur les causes de la maladie de corail à Fidji et sur la façon de le gérer. Après l’atelier, les représentants de la communauté 4 ont élaboré et mis en œuvre des plans de lutte contre le blanchiment dans leurs districts, à partir des informations et du cadre qu’ils ont appris de Yashika. De plus, les partenaires de la FLMMA et les représentants de la communauté ont organisé des formations sur la résilience pour d'autres districts sur la base des informations qu'ils ont apprises lors de l'atelier. Après le cours TOT et l'atelier Fiji Reef Resilience, Yashika a été incitée à retourner aux études pour obtenir sa maîtrise après avoir été initiée à la maladie corallienne lors du cours TOT. Au cours des quatre dernières années à l'Université du Pacifique, elle a étudié la répartition des maladies du corail afin d'orienter les futures stratégies de gestion.

Écoutez l'entrevue de Yashika pour entendre les points saillants de son projet de financement de démarrage et ce qui l'a inspirée à étudier la maladie du corail.