Utilisation de la télémétrie acoustique pour améliorer la gestion de la pêche de concentration de la ponte aux Seychelles

Emplacement

Ile Praslin, Seychelles

Le défi

Comprendre le comportement des espèces menacées peut accroître l'efficacité des efforts de conservation et réduire les coûts d'intervention. L'utilisation des aires marines protégées (AMP) est actuellement encouragée comme l'un des outils de conservation des espèces marines. Cependant, l'efficacité des AMP dépend de leur capacité à protéger les espèces cibles. Les espèces rattachées à un site ayant un petit domaine vital sont plus susceptibles de bénéficier des petites AMP que les espèces plus mobiles possédant un grand domaine vital. On sait que de nombreux poissons de récif dont le domaine vital est petit migrent sur de longues distances, pendant des périodes spécifiques de l’année, et forment de grandes concentrations transitoires de frai pouvant durer plusieurs jours. Ces migrations peuvent les amener hors des limites des AMP où elles ne sont pas protégées. Dans de telles circonstances, ces espèces doivent être gérées à l'aide d'une gamme d'options de gestion qui peuvent leur offrir un certain degré de protection tout en participant à des rassemblements de géniteurs.

Les gros poissons migrateurs tels que le thon ne seront probablement pas protégés par une AMP.

Les grands poissons migrateurs tels que le thon ne seront probablement pas protégés par une AMP.

Un des poissons-lapins, le Spinefoot de Shoemaker (Siganus sutor) est une espèce herbivore associée aux récifs coralliens connue pour former de grandes concentrations transitoires de frai. L'espèce est endémique de l'océan Indien occidental et constitue une espèce cible d'importance commerciale dans la majeure partie de la région. Elle représente souvent plus de 40% des prises en poids de la pêche côtière dans les récifs. Dans les îles Seychelles, les épines de Shoemaker forment des concentrations mensuelles de frayères sur plusieurs sites à peu près au moment de la pleine lune, entre septembre et juin. Les pêcheurs locaux connaissent les emplacements et le moment de ces regroupements et une pêcherie a été mise au point pour les cibler. Au cours de ces périodes, les captures par unité d'effort augmentent et de grandes quantités de poissons en frai sont capturées, parfois même avant qu'elles n'aient eu la chance de se reproduire. Cette situation soulève de graves inquiétudes quant à la santé du stock et compromet l'efficacité des AMP proches pour la protection de cette espèce.

Les mesures prises

Afin de proposer des options de gestion permettant de mieux protéger les concentrations de géniteurs de Shoemaker dans le frai, une étude conjointe a été réalisée par l’autorité de la pêche des Seychelles (SFA) et la Praslin Fishers Association (PFA). L’objectif de l’étude était d’utiliser la télémétrie acoustique pour collecter des informations comportementales sur les poissons fréquentant des concentrations de géniteurs pouvant être utilisées pour orienter les efforts de conservation et sensibiliser les communautés locales à la nécessité d’exploiter durablement les concentrations de géniteurs. (1) caractérisent le temps de résidence des pieds d'épine de Shoemaker sur des sites connus d'agrégat de frai, (2) décrivent les schémas lunaire et quotidien des arrivées et des départs sur les sites et (3) déterminent la fidélité à des sites de frai spécifiques. Une fois que le degré de fidélité des sites à des sites d’agrégation de géniteurs déterminés a été déterminé, l’étude a cherché à savoir si la sélection des sites d’agrégation de géniteurs était innée ou à médiation sociale par le biais de la translocation de poissons marqués acoustiquement entre deux sites. La surveillance des signaux acoustiques provenant des poissons marqués a été entreprise sur les deux sites d'étude ainsi que sur trois autres sites de concentration de frai dans la zone à l'aide d'un ensemble de récepteurs acoustiques. Lorsqu'un émetteur se trouvait à portée d'un récepteur acoustique, la date et l'heure de l'identification de l'étiquette étaient automatiquement enregistrées. À partir des journaux, les chercheurs ont pu reconstituer le comportement des poissons, notamment le temps de résidence, la fidélité, l’heure d’arrivée et de départ. L’objectif secondaire de l’étude était de promouvoir la collaboration entre le personnel de la SFA et les membres de PFA.

Implantation d'émetteurs acoustiques dans Shoemaker spinefoot. Photo © Jude Bijoux

Implantation d'émetteurs acoustiques dans Shoemaker spinefoot. Photo © Jude Bijoux

Dans quelle mesure a-t-il réussi?

L’étude a été couronnée de succès, car elle a permis de réduire les conflits entre les scientifiques de la mer de la SFA et les pêcheurs de l’île de Praslin. La collaboration entre chercheurs et pêcheurs a permis de partager des expériences et de créer une camaraderie. L'étude de télémétrie acoustique a permis de déterminer avec précision le moment d'arrivée et de départ lunaire et quotidien du rassemblement des poissons sur le site de frai, ainsi que la fidélité documentée du lieu de frai et le temps de résidence. De manière inattendue, l’étude a montré qu’il y avait une rotation constante des poissons participant à l’agrégat de géniteurs et que la quantité de poissons participants était beaucoup plus importante qu’on ne le pensait auparavant. L'étude de translocation a révélé que les poissons transférés affichaient un large éventail de comportements, notamment: 1) revenir à leur site de ponte d'origine, 2) adoptant le site où ils étaient transférés, et 3) confus, les obligeant à errer entre les sites. Du point de vue de la sensibilisation, l’étude a attiré l’attention du public, en particulier des pêcheurs de Praslin, sur le sort des sites de concentration de poissons lapins et la menace que pourrait représenter la surpêche. En conséquence, la communauté de pêcheurs de Praslin a apporté un soutien important lors de l’élaboration du plan de gestion de la pêche démersale afin de limiter le nombre de casiers à poissons utilisés pendant les périodes de concentration du frai.

Leçons apprises et recommandations

Problèmes sociaux et de gouvernance:

  • Il est important de mener conjointement des activités entre les pêcheurs et les organisations de gestion de la pêche. Ces activités créent un espace pour que les personnes des deux côtés se rencontrent, discutent de problèmes et partagent leurs expériences.
  • Une fois que ces relations de travail entre les pêcheurs et le personnel des organisations de gestion de la pêche ont été créées, il est important de les maintenir via une implication continue dans de nouveaux projets et initiatives.
  • Le projet a été mis en œuvre conjointement par la SFA et la PFA, et les deux partenaires ont activement participé au projet dès son lancement en identifiant les questions de recherche, les sources de financement et les modalités de mise en œuvre. Une participation égale des deux partenaires a assuré le bon déroulement du projet.
  • L'implication des pêcheurs dans les projets de recherche est un meilleur outil de sensibilisation que de leur présenter les résultats à la fin du projet.
  • Les pêcheurs en savent beaucoup sur le comportement des espèces de poissons, mais ils ont également des idées fausses. La collaboration entre pêcheurs et scientifiques est donc encouragée afin que les connaissances des pêcheurs puissent être partagées avec les scientifiques. Les scientifiques peuvent également expliquer les principes scientifiques aux pêcheurs et dissiper toute idée fausse.

Problèmes scientifiques:

  • En raison du coût élevé des émetteurs acoustiques (US $ 350) et des récepteurs (US $ 1,300), tous les sites de concentration de frai connus dans la zone d'étude n'ont pas été instrumentés et le nombre de poissons marqués acoustiquement (39 dans l'étude n ° 1 et 56 dans l’étude n ° 2) étaient limitées. Dans de telles circonstances où le coût limite la taille de l'échantillon, il est bon de combiner le marquage acoustique avec le marquage conventionnel beaucoup moins cher et capable de fournir des données supplémentaires indispensables.
  • La portée à laquelle les émetteurs acoustiques peuvent être détectés par les récepteurs est affectée par le bruit ambiant et peut fausser les résultats. Les étiquettes sentinelles placées haut dans la colonne d’eau à des emplacements spécifiques doivent être utilisées pour permettre aux modèles de détection d’être plus facilement interprétés parallèlement à une modification de l’efficacité de la détection.
  • Seuls les sites de concentration de géniteurs ont été contrôlés à l'aide de récepteurs acoustiques. Par conséquent, aucune donnée n'a pu être collectée lorsque les poissons se trouvaient en dehors du réseau de récepteurs.
  • Les rassemblements de géniteurs de pied d'épine peuvent durer jusqu'à sept jours. Les poissons arrivent sur le site trois jours seulement avant la pleine lune et ne partent que trois jours après. Les mesures de protection temporelles sur les frayères devraient coïncider avec ces sept jours.
  • La plupart des poissons marqués arrivent aux sites de concentration de frai à l'aube et partent au crépuscule. On pense que ces poissons utilisaient le lever et le coucher du soleil comme moyen de navigation.
  • Les poissons en frai ont montré une fidélité à des groupes de sites étroitement liés, ce qui indique que la fidélité concerne une région particulière et non pas nécessairement des sites spécifiques. Il est donc recommandé que ces sites de regroupement des géniteurs soient gérés par zone plutôt que comme des sites indépendants.

Résumé du financement

Ce travail a été financé par des subventions du programme MASMA (sciences de la mer et des côtes pour la gestion) (subvention n ° MASMA / OR / 2008 / 06) de l'Association des sciences de la mer dans l'océan Indien occidental (WIOMSA) et du Fonds pour l'environnement mondial (FEM). Programme de petites subventions (SGP) à la Praslin Fishers Association (PFA) (numéro de subvention SEY / SGP / OP4 / Y3 / RAF / 2010 / 05). L’Autorité de la pêche des Seychelles (ASF), par l’intermédiaire de l’Union européenne (UE), a également apporté un soutien financier et logistique aux fonds d’appui aux politiques sectorielles des protocoles de pêche UE / Seychelles au titre de l’accord de partenariat dans le secteur de la pêche.

Organisations leaders

Autorité de pêche des Seychelles (SFA)
Association des pêcheurs de Praslin (PFA)

Partenaire

Institut de Recherche pour le Développement (IRD)
Projet sur l'intégration de la biodiversité dans le programme GoS-PNUD-FEM
Association des sciences de la mer de l'océan Indien occidental (WIOMSA)

Ressources

Dynamique de l'agrégation des groupes de mérous marbrés et camouflés dans un atoll isolé de l'océan Indien

Dynamique temporelle, résidence et fidélité au site des agrégations de géniteurs d'un poisson de récif tropical herbivore Siganus sutor

pporno youjizz xmxx professeur xxx Le sexe ;